Espèces exotiques envahissantes

Groupe de travail « Invasions Biologiques en Milieux Aquatiques » (IBMA)

 

FLEUR DE LUDWIGIA GRANDIFLORAA l’échelle européenne, les espèces exotiques envahissantes (EEE) des milieux aquatiques sont relativement bien connues mais leurs impacts écologiques et les éventualités de prévention et de gestion restent encore insuffisamment évalués.

Dans les milieux colonisés, ces espèces engendrent des modifications des communautés vivantes et des perturbations fonctionnelles d’intensités et de durées variables pouvant être considérées comme des dégradations de l’état écologique des milieux, ce qui impacte donc directement l’atteinte des objectifs fixés par la DCE. Par ailleurs, les nuisances qu’elles causent vis-à-vis des usages de ces milieux obligent leurs gestionnaires à mettre en œuvre des interventions de régulation souvent très couteuses.

Des réflexions menées en collaboration par divers états-membres à partir de 2008 ont rapidement montré que l’intégration de ces espèces dans les modalités d’évaluation de l’état écologique au sens de la DCE restait extrêmement difficile à envisager. La même année, la commission européenne a lancé la construction d’une stratégie européenne adaptée à ces enjeux environnementaux et économiques.

Pour contribuer à l’échelle de la métropole à cette démarche toujours en cours, la mise en place d’un groupe de travail portant sur les EEE (flore et faune) des milieux aquatiques a été proposée et acceptée dans le cadre de la convention générale Onema / Cemagref de 2008. Réunissant institutionnels, chercheurs et gestionnaires pour permettre une intégration des besoins de recherches et d’action dans ce domaine, le groupe IBMA a commencé ses activités en 2009, en les orientant plus particulièrement vers la gestion des EEE.

Un séminaire organisé par le groupe en octobre 2010 a permis de dresser un bilan des connaissances scientifiques et techniques disponibles en France sur la gestion des espèces invasives dans les milieux aquatiques. Il a été suivi de la publication d’une note de synthèse dans la collection « Rencontres » de l’Onema et d’un numéro spécial de la revue « Science, Eau et Territoire » d’Irstea.

Ces informations, les activités et les projets du groupe sont présentés sur le site :  http://www.gt-ibma.eu/